quatrième rocade en Yvelines

Publié le par Yves Pagot

Ci joint des courrier de Madame Boutin et la réponse de Monsieur Perben de juin 2006


PROJETS ROUTIERS DANS LE SUD DES YVELINES
Christine Boutin, Députée des Yvelines

Monsieur le Garde des Sceaux, j’ai été très intéressée par votre réponse. Votre proposition équilibrée mérite attention et soutien. J’aimerais vous rencontrer pour en parler, compte tenu de mon engagement sur le dossier des prisons et consciente du fait qu’il sera toujours difficile de rendre la justice.

J’en viens à ma question. Depuis très longtemps, il existe dans les cartons du ministère de l’équipement un projet de quatrième rocade de contournement de la capitale. On nous dit depuis une dizaine d’années qu’elle ne sera pas réalisée, mais on nous propose divers aménagements dans le Sud Yvelines : passage à deux fois deux voies de la RN 191 à Allainville, qu’on nous présente comme un aménagement de sécurité mais qui a toutes les caractéristiques d’une autoroute ; aménagement entre Ablis et Rambouillet de la RN 12 ; prolongement de l’A12 vers la RN 12, travaux sur la D 191. Tout cela ressemble fort à une quatrième rocade ; et dans ce cas, il faut le dire car on doit la vérité à nos concitoyens. Tout l’aménagement du territoire dans les Yvelines est en cause, de même, naturellement, que l’image de ce département, liée en très grande partie à la qualité de son environnement. Je veux savoir ce qu’il en est !

Pascal Clément, Garde des sceaux, Ministre de la justice

Le projet de prolonger l’autoroute A12 au sud de Saint-Quentin-en-Yvelines a fait l’objet d’un débat public qui s’est achevé le 17 juin dernier. La publication du bilan est prévue pour mi-août et M. Perben disposera ensuite de trois mois pour prendre une décision.

Sans préjuger des conclusions de ce débat, force est de constater que les riverains de l’actuelle RN 10 au sud de Saint-Quentin sont soumis à de très fortes nuisances, plus de 50 000 véhicules empruntant quotidiennement cet axe, qui est le seul structurant un territoire où vivent 130 000 personnes. Il faut donc trouver une solution, mais je voudrais néanmoins tenter de vous rassurer : ce projet n’a pas vocation à participer à la création d’une quatrième rocade dans l’ouest de l’Île-de-France. Son principal objectif est de permettre, dans de bonnes conditions pour les usagers, les riverains et l’environnement, les échanges entre les Yvelines et le reste de l’Île-de-France. Sa réalisation concourrait au développement du sud du département. Mais l’État n’a pas de projet de liaison dans la vallée de la Mauldre, que ce soit entre l’autoroute A13 et la RN 12 ou entre la RN 12 et la RN 10. Plus généralement, la révision en cours du SDRIF permettra de préciser comment les Yvelines s’intègrent dans le réseau des voies rapides de la région. Il appartiendra aux collectivités compétentes, conformément au principe de libre administration, de déterminer les aménagements futurs de leur propre réseau routier - notamment, pour le département des Yvelines, ceux de la D 191.

Christine Boutin, Députée des Yvelines

Je prends acte de l’engagement de M. Perben sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une quatrième rocade, mais je ne suis pas complètement rassurée. Croyez bien que la population et les élus resteront très vigilants.



Et la carte du SDRIF prévu


sdrif.jpg

D'après le site de Madame Boutin...De quoi faire peur...Espérons que notre députée durant trois jours respectera ses promesses!

Ci joint la carte officielle pour l'Ile de France














Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article